Les Mordantes

Lola Guiton

Résidence de création : 2 juin 2025 - 13 juin 2025

Les spectacles de la compagnie se développent autour de l’articulation entre le réel et la fiction. Le champ de la recherche varie en fonction du projet. Être le père d’un bâtard relève d’une recherche intime, sociologique et philosophique. Pour Big Bang et Marguerites il est sociologique, historique, anthropologique, urbaniste. Ce spectacle déambulatoire prend la forme d’une visite guidée. L’approche in situ demande pour chaque version de faire de nouvelles recherches sur la ville ou le village et de se nourrir de l’endroit pour l’injecter dans l’écriture. Chaque version est une nouvelle création sur mesure.
Les spectacles s’ancrent dans la temporalité du présent. La représentation se construit sur la co-présence entre scène et salle, entre public et artistes. L’espace fictionnel s’imbrique et se construit avec l’espace réel. Cette rencontre provoque des frottements poétiques entre le virtuel et la réalité. Le travail in situ du spectacle Big Bang et Marguerites questionne ces rapports au sein même d’espaces publics. L’espace de la rue induit une écriture qui ne prédomine pas la scène mais qui se construit avec elle. L’improvisation constitue un outil de création essentiel. C’est par elle que la recherche aboutit à la construction du spectacle.

Les créations :
Épluchures pour lequel Lola Guiton a reçu une aide de la région Île-de-France par le dispositif FoRTE en 2020.
Big Bang et Marguerites créé par Aurélie Debackère et Lola Guiton en août 2021 à l’occasion du festival Sorties de route à Lauzes (46). Le spectacle s’est rejoué en juin 2022 au Festival des Murs à Pêches à Montreuil (93) ainsi qu’à Culture sur rue à Romainville (93).
Être le père d’un bâtard écrit et mis en scène par Lola Guiton.
Avec le soutien des Ateliers Médicis et de Montévidéo, Centre d’art.
Lola Guiton est en résidence de recherche/création au premier semestre 2023 pour l’écriture de cette pièce. En parallèle et en lien avec cette création, elle mène un projet sur le thème de l’utopie avec la classe de CM1/CM2 de Gournay-sur-Aronde dans l’Oise.

Lola Guiton se forme au Conservatoire de Pantin ainsi qu’à la classe Égalité des Chances de la MC93. En parallèle, elle suit une licence d’Art du Spectacle à l’Université de Nanterre. En 2018, elle met en scène le texte de Kae Tempest, Les nouveaux anciens. Elle joue sous la direction de Marie-Dolores Malpel les spectacles Songes et Héroïques et interprète le rôle d’Antiope dans Les Amazones mis en scène par Mylène Bonnet. Après l’obtention de son DET, elle reprend un Master II de Théâtre en Création à la Sorbonne Nouvelle. En 2020 elle obtient une bourse du dispositif FoRTE de la Région Ile de France pour son spectacle Épluchures. En parallèle elle participe à la création du collectif CHNOPS et de leur spectacle Richter sur la banquise présenté en juin 2021 à la MC93 pendant le festival Scénoscope puis repris au Théâtre de l’Opprimé en 2022. Pour ce spectacle elle donne des ateliers en milieu scolaire et intervient dans un EPHAD de Bobigny. Elle collabore également avec la cie Terraque en animant des stages mêlant mathématiques et théâtre. En 2021, elle crée avec Aurélie Debackère le spectacle déambulatoire Big Bang et Marguerites qui se joue au festival Sorties de route à Lauzes et qui est repris au festival des Murs à pêches puis à Culture sur rue à Romainville. Elle joue dans les spectacles Bien loin d’ici les Manticores écrit et mis en scène par Dylan Poletti, Quand on est dans la merde jusqu’au coup il ne reste plus qu’à chanter, écrit et mis en scène par Léa-Amélia Casagrande, Des secrets sous la terre d’Agathe Vidal et Amie d’Enfance de Clyde Chabot qui se joue depuis 2020. En 2022 elle rejoint la compagnie CCDM et joue dans le spectacle jeune public Drôle de Noël chez Myrtille. Elle travaille à l’organisation du festival d’arts vivants Sorties de route qui se tient depuis 2021 le week-end du 15 août à Lauzes (Lot). En 2023 elle est en résidence de recherche/création autour de sa pièce Être le père d’un bâtard. En lien avec cette écriture, elle intervient dans une classe de CM1/CM2 autour du thème de l’utopie. Ces deux projets sont réalisés dans le cadre de Création en cours des Ateliers Médicis.