CIE SANS LA NOMMER

FANNY GAYARD

28 avril 2020 - 7 mai 2020

Créée en 2013 par Fanny Gayard, Rose Guégan et Cédric L., la Compagnie Sans la nommer cultive une démarche théâtrale documentaire et documentée qui s’invente dans un rapport étroit avec les réalités de territoires (villes, quartiers, lieux de travail…). Ses recherches interrogent l’articulation entre les mythes sociaux et politiques qui fondent une mémoire collective et les réalités de vécus individuels.

Le lieu de l’usine est le fil conducteur des premiers travaux de la compagnie. Elle crée Des bus, des obus, des syndicalistes et Usine vivante, deux spectacles sur l’histoire de l’usine Chausson à Gennevilliers (en appartement et in situ sur l’ancien site de l’usine), et dont l’écriture est basée sur des matériaux non-théâtraux (collectes de témoignages de salarié.e.s et d’habitant.e.s, films, essais, articles, romans, archives…).

Récemment, elle crée le spectacle Maothologie sur les établis en usine, expériences de militants maoïstes dans les années 1970-80, en s’appuyant sur le récit oral d’un père à sa fille. Elle présente en diptyque Usine vivante + Maothologie. En novembre 2018, elle crée Descendre du cheval pour cueillir des fleurs, une fiction documentée par les témoignages d’enfants d’ouvrier.e.s, une réflexion sur la transmission des cultures ouvrières entre les générations.

La Compagnie Sans la nommer est associée au Collectif 12, fabrique artistique à Mantes-la-Jolie depuis septembre 2017.

En création au Grand Parquet

Qu’est-ce que faire l’expérience intime d’un moment historique ? Cette interrogation est le nœud du PROJET 89 [titre provisoire], une recherche artistique sur 1989, année marquée notamment par la chute du mur de Berlin, le massacre de Tiananmen à Pékin et, en France, le bicentenaire de la révolution française.