L'Atelier des artistes en exil

    SOIRÉE AMARRE 2019

    ven 31 mai à 20h

    Amarre, en français, désigne un câble, un cordage ou une chaîne servant à relier un navire à un point fixe. AMARRE vise à relier les artistes syriens vivant aujourd’hui au Liban, en France et en Turquie. Il s’agit d’un programme de résidence qui fournit un espace de travail au bénéfice des artistes sélectionné.e.s, sur appel à projets, ceci afin qu’ils puissent développer des nouveaux projets et les partagent avec les publics et les réseaux professionnels de leurs nouveaux environnements. Chaque partenaire local accueillera et accompagnera ces artistes dans leurs pays d’accueil respectifs dans la perspective de soutenir la continuité de leurs pratiques artistiques et de contribuer à la visibilité de leurs créations sur ce nouveau territoire. Pour cette deuxième édition, AMARRE a soutenu 9 projets accueillis en résidence à Hammana, Paris, Istanbul, et Bruxelles.

    durée : 2h30


    Présentation des projets lauréats en France à l’issue d’une résidence du 13 au 30 mai à l’atelier des artistes en exil :

    Fragments 

    Roman graphique audiovisuel, constitué de photographies, de films et de musique, Fragments raconte l’histoire de personnes anonymes dans un pays déchiré par la guerre, confinées dans un abri, incertaines de leur sort. Elles décident de prendre des substances pour basculer dans un monde magique imaginaire. La musique et les photographies, telles une bande dessinée, illustrent leur voyage pour échapper à l’enfer de la guerre. Leur destin n’est pas révélé, mais le projet relate leur histoire selon une approche abstraite et artistique. La musique mixe ambiances et mélodies sombres et chaotiques. Les photographies se succèdent, donnant à voir leurs visions, pour former un court-métrage.

    conçu par Omar Haydar (Syrie), Aude Nasr (Angleterre) et Amer Albarzawi (Syrie)

    Double Vision

    Sur la base du reportage vidéo de 1974 sur le rallye Liban-Syrie, d’images tournées entre 2008 et 2010, et d’animations réalisées en stop-motion, Double Vision invite le spectateur à participer à un road trip unique. Un road trip à travers le temps, sans frontières, guerres ou peurs en Syrie, de 1974 à 2019, sous forme d’un jeu interactif ludique, qui mixe documentaire, fiction et animation.

    dirigé par Ibraheem Ramadan (Syrie) avec la participation de Sawsan Nourallah (Syrie) et Mohammed Mokhtar (Syrie)
    Double vision 
    est un film hybride en phase de production (Sinnema Animation Studio). Il a reçu le soutien d’Ettijahat-Independent Culture et du Goethe Institut à Beyrouth, d’Arab Fund for Art and Culture (AFAC), le Prix du meilleur projet en cours de l’Arab Animation Forum du Stuttgart animation film festival 2018.


    Programme conçu et dirigé par Collectif Kahraba /Hammana Artist House (Hammana Artist House) | En partenariat avec L’atelier des artistes en exil, A Corner in the World (A Corner in the World) | Soutenu par le ministère français de l’Europe et des Affaires Étrangères

    tout public - GRATUIT SUR RÉSERVATION