Compagnie Amonine

3 janvier 2018 - 12 janvier 2018

La compagnie Amonine a été créée en décembre 2014 par Clea Petrolesi (comédienne, auteur, metteur en scène) et Marie-Laure Ravau (danseuse et chorégraphe). Pour l’anecdote, Amonine signifie “On y va !“ en Sicilien, ce qui inscrit fondamentalement la compagnie sur les questions de l’exil, du mouvement et du bassin méditerranéen.

 

Le premier spectacle de la compagnie est une pièce co-écrite par Clea Petrolesi et un artiste Libanais, Raymond Hosny, intitulée Yalla Bye ! (ou mes trois semaines à Beyrouth.). Le texte à reçu l’aide à l’écriture de l’association Beaumarchais-SACD ainsi que le prix texte inédit de la compagnie Influenscènes. Il fut créé au Théâtre Monnot de Beyrouth en Juin 2016, avec le soutien du Théâtre des Quartiers d’Ivry.
La collaboration est au cœur du processus artistique de la compagnie. C’est pourquoi Clea Petrolesi s’associe dans ce travail avec Caroline Gervay, artiste et photographe et Benoît Lahoz, comédien, metteur en scène et artiste numérique afin d’interroger la valeur de l’image dans notre société et doter le projet d’une esthétique visuelle singulière.
La compagnie travaille en étroite collaboration avec différents artistes, migrants d’hier et d’aujourd’hui, afin de nourrir sa recherche.

En création au Grand Parquet

ENTERRE MOI MON AMOUR : Expression arabe pouvant être traduite par « Je t’aime, donc je veux mourir avant toi »
Le 23 Décembre 2015, Lucie Soullier publie pour le journal Le Monde un article intitulé Le voyage d’une migrante syrienne à travers son fil WhatsApp. Cet article restitue les 250 captures d’écran que la jeune Dash, alors en route vers l’Allemagne, lui a confiées, et témoigne, à travers le fil de conversation WhatsApp qui la lie à sa famille, des 12 jours de son voyage vers l’asile.

>> 12 janvier à 19h