CIE LIBRE COURS

Julie Benegmos

29 mars 2021 - 9 avril 2021

La Compagnie Libre Cours a fait ses premiers pas en 2017 avec la création du spectacle L’Oubli de Julie Benegmos.

Ce premier projet ayant été soutenu par le Collectif en Jeux, la Compagnie Libre Cours a tissé un réseau de partenaires solides dans le Région Occitanie, notamment à Montpellier où vit la metteur en scène.

La particularité de la Compagnie Libre Cours est de ne pas avoir peur de l’hybridation et la mixité des artistes et des médias utilisés pour créer des projets innovants qui questionnent la place du public et sa participation à l’œuvre.

Dans le spectacle Après l’Oubli, les spectateurs jouent à un jeu de bingo en direct avec l’acteur sur le plateau et peuvent ainsi modifier l’ordre des scènes de la pièce. Ce spectacle créé pour de petites jauges expérimente une nouvelle façon de raconter une histoire dans un ordre différent chaque soir en fonction du public en mélangeant, le récit auto-biographique mais aussi le film documentaire.

La Compagnie Libre Cours a pour but de toujours tester et expérimenter de nouveaux moyens de transmettre des récits, des expériences et des idées.

En création au Grand Parquet

STRIP, AU RISQUE D’AIMER – ÇA 
vendredi 09 avril

Le club de striptease est un lieu qui génère de nombreux fantasmes ainsi qu’un imaginaire basé sur des stéréotypes produits par la société de consommation de la pornographie aujourd’hui. Mais on ne se doute pas que c’est en premier lieu, un monde où hommes et femmes se découvrent et se rencontrent.

Ce sont ces femmes et ces hommes que ce projet raconte. Au travers d’interviews et de témoignages réels d’hommes et de femmes, le projet restitue la parole et les points de vue de tous ceux qui traversent un jour l’expérience du club de striptease et donne au public la possibilité d’être totalement immergé dans ce lieu.

Strip : Au risque d’aimer-ça, c’est bel et bien à l’endroit de l’amour que ce projet sort des sentiers battus et qu’il vient déranger l’ordre social et sexuel de notre société ; et si les hommes et les femmes pouvaient réellement être touchés et tomber amoureux à travers l’action d’une mise à nu ?